Forum Couleurs de gerbilles Eleveurs de gerbilles FAQ sur les gerbilles Galerie de photos


Les gerbilles

Leur morphologie est adaptée à la fuite et leurs griffes sont des outils redoutables pour creuser autant que des armes de défense. D'où leur nom latin de "petit guerrier à griffes" (Meriones de Mérion = guerrier dans la guerre de Troie, unguiculatus de unguiculus = ongle).

Elle sont plutôt diurnes mais si on les étudie de plus près, on a tendance a observer qu'elles ont des cycles d'activités de 4 heures, car peu de prédateurs vivent dans ces contrées, à part quelques oiseaux de proie et des serpents. Les périodes d'activité intense alternent toutefois avec des périodes de repos tout au long du jour.
Les gerbilles de Mongolie creusent et vivent dans des terriers à multiples chambres et galeries où elles se réfugient quand les températures deviennent extrêmes. Bien que préférant une température de 20°C, elles supportent des écarts de -18° à plus de 35°C.

Animaux grégaires ils forment de grands groupes d'une vingtaine d'individus de tempérament plutôt pacifique, à part en période de reproduction ou lorsque deux adultes sont mis en présence. Ils peuvent alors avoir un comportement belliqueux.

La fourrure de l'animal sauvage est de teinte agouti (gris-brun mêlé de poils noirs) avec le ventre crème et le bout de la queue plus noir.

La gerbille de Mongolie est domestiquée depuis peu. Des spécimens de la région du fleuve Amour sont introduits au Japon dans les années 1950 pour des recherches scientifiques.
Elle se répend ensuite dans les laboratoires d'Amérique et d'Europe. Son introduction en Amérique du Nord date de 1954 comme animal d'expérimentation biomédicale, suivie de l'essor rapide de son élevage commercial.

Sa résistance à la déshydratation et aux maladies infectieuses ou parasitaires en fait un sujet d'étude apprécié. L'observation de la descendance d'un groupe de gerbilles pendant six ans a permis également l'étude des patrons de robe rencontrés et de leurs gènes pour tenter d'aboutir à la détermination des génotypes des principaux reproducteurs. Environ 100 000 gerbilles sont utilisées chaque année pour la recherche (2006).

C'est aussi un nouvel animal de compagnie (NAC) apprécié car il est très facile à apprivoiser, à élever et à entretenir grâce à ses qualités naturelles. On en trouve à présent de toutes couleurs dans les animaleries.

Chez les jeunes et le bébés, pour un oeil non averti, la distinction peut d'avérer beaucoup plus difficile.

Avec les bébés d'une dizaine de jours et avant que les poils ne recouvrent tout, on peut essayer de se baser sur :

  • la présence de petits trous (tétines) pour déceler les femelles
  • la glande odorifère (zone allongée et sans poil) située sous le ventre qui est plus grande et plus foncée chez les mâles

La taille varie de 21 à 25 cm queue comprise (la queue faisant à peu près la moitié de la longueur totale).

Le poids à l'âge adulte peut atteindre 70 à 100 g.

La tête, garnie de très petites oreilles rondes, est soudée au corps qui est compact, couvert d'un pelage lisse de couleur variable, parfois plus clair sur le ventre.

Les pattes avant sont petites avec 5 doigts (le pouce est très rudimentaire), les pattes arrière, beaucoup plus longues et puissantes (les bonds peuvent être impressionnants), ont 5 doigts. Elles sont garnis de fines griffes.

La queue est longue à poils ras. Elle sert de contrepoids ou d'appui lorsque la gerbille se dresse sur les membres postérieurs. Si la gerbille est saisie par la queue, la peau de celle-ci se déchire pour permettre la fuite de l'animal, laissant une partie des os à nu jusqu'à ce qu'ils se dessèchent et tombent. Contrairement à celle du lézard la queue de la gerbille ne repousse pas.

La gerbille possède une glande odoriférante : il s'agit d'une zone de peau de forme allongée, non recouverte de poil, située sous le ventre de la gerbille. Elle s'en sert pour marquer son territoire et vous la verrez souvent se frotter le ventre sur le sol, les accessoires et même ses congénères.

Les dents sont au nombre de 16 (2 incisives supérieures, 2 incisives inférieures, beaucoup plus longues, 6 molaires supérieures et 6 molaires inférieures). La pousse des incisives est permanente et il est nécessaire de fournir à la gerbille différents moyens de les user (par l'alimentation ou les jeux mis à disposition).

La fréquence cardiaque est de 360 battements par minute et elle respire environ 90 fois par minute.

Son espérance de vie en captivité est de de 3 à 4 ans.

La gerbille est un animal très propre au poil soigné et il n'est pas rare d'assister à des séances de nettoyage entre congénères.

Organes sensoriels

  • la vue : la gerbille bénéficie d'un large champ de vision qui lui permet de voir ce qui se passe derrière et au-dessus d'elle. Dans la nature, c'est très utile pour prévenir les attaques de prédateurs (animaux et oiseaux). Elle est très sensible aux mouvements rapides et lointains mais son acuité visuelle (perception des détails) est faible. La gerbille voit les couleurs. La glande de harder située derrière le globe oculaire peut sécréter un liquide de couleur rouge, la porphyrine.
  • l'ouïe : très développée tant dans les sons aigus que graves. Les oreilles bien dressées sont un signe que votre gerbille est en confiance au contraire des oreilles rabattus qui, elles, indiquent une inquiétude. Dans la nature, leur ouïe très fine leur permet d'entendre de très loin les avertissements de leur congénères en cas de danger (tapements des pattes postérieures).
  • l'odorat : c'est le sens le plus développé de la gerbille et son moyen de communication privilégié avec ses congénères et avec le monde extérieur. Il joue un rôle prédominant dans son comportement social. C'est par l'odeur que la gerbille reconnait les membres de sa tribu, sa nourriture et son territoire (qu'elle marque par l'urine et par les sécrétions de sa glande odoriférante située sous le ventre). Tout individu à l'odeur inconnu sera irrémédiablement rejeté voire même éliminé.
  • le goût : comme l'être humain, le goût permet à la gerbille d'apprécier sa nourriture et elle sait montrer clairement ses préférences !
  • le toucher : la gerbille peut faire preuve d'une grande agilité pour saisir des objets avec ses pattes. Elle possède également des poils sensitifs sur la face qui lui permettent de ressentir des sensations tactiles.

Le texte de cette page, modifié de Wikipedia ,
est disponible en licence GFDL ( liste des auteurs ).
Les images ont leur propre licence.

Retour au sommet [ Généralités > Les gerbilles ]
Page modifiée le 01 décembre 2009
© 2007-2009 Jykeee (tous droits réservés) Illustrations et inspirations - Plan du site http://www.gerbille.ch