Couleurs de gerbilles FAQ sur les gerbilles Galerie de photos


La génétique des gerbilles

La gntique est la science qui tudie les caractres hrditaires, leur apparition et leur transmission d'une gnration d'individus l'autre. Cette science, pratique depuis des millnaires de manire empirique par les leveurs lorsqu'ils slectionnent des animaux ou des plantes particulires, doit beaucoup Gregor Mendel qui a introduit la notion de gne et nonc les lois de l'hrdit, dans la deuxime moiti du XIXe sicle, ainsi qu' la dcouverte, en 1954, du support physique de ces informations, postul jusqu'alors, par Watson et Crick : l'ADN.

L'ADN

Les caractres hrditaires (i.e. qui se propagent des parents au enfants) sont stocks dans une trs longue molcule, en forme de double-hlice, se trouvant au coeur (appel le noyau) de la plupart des cellules qui composent les tres vivants. Cette molcule s'appelle acide dsoxyribonuclique plus connue sous son acronyme l'ADN.

Expression des gnes

Dans le cas d'un individu htrozygote, les deux allles prsents sont en concurrence : parfois un des deux s'expriment, parfois les deux. En fonction de cela on classe les allles en diffrents groupes :

  • dominant : un tel gne s'exprime lorsqu'il lui suffit d'un exemplaire pour s'exprimer. Dans un tel cas, individus homozygotes et htrozygotes ont le mme aspect.
  • rcessif : un tel gne doit tre prsent deux exemplaires pour s'exprimer.
  • codominant : aucun des gnes ne l'emporte sur l'autre. Dans un tel cas, les individus htrozygotes possdent des caractristiques intermdiaires avec les individus homozygotes.
  • autres : il existe d'autres cas plus complexes, mais qui ne nous intressent pas pour l'instant. Ainsi, il peut arriver qu'un gne s'exprime plus fortement dans un individu htrozygote que dans un individu homozygote.
Intrt de la gntique chez les gerbilles

Il y a un double intrt s'intresser aux gnes des gerbilles et leur combinaison. Tout d'abord, les particuliers recherchent de nouvelles couleurs et motifs chez leur gerbille. Matriser la gntique de leurs animaux leur permet de planifier et de prdire (statistiquement) les descendances de leurs reproducteurs. Il leur permet galement de reconnatre une mutation et d'viter sa disparition.

Pour les scientifiques, plus de 100 000 gerbilles servent la recherche, en particulier sur l'tude de l'pilepsie. Accessoirement, les mutations observes, du pelage ou de la couleur galement, font l'objet d'articles scientifiques.

Le locus Agouti (A)

Ce locus commande la rpartition des mlanocytes sur le corps : l'allle sauvage, agouti, entrane un ventre blanc et le reste du corps color (en gnral les poils ont trois couleurs, mais ceci est dtermin par les autres gnes). Lorsque l'allge non-agouti (a) est apparu en 1971 aux tats-Unis, des gerbilles unies ont pu tre obtenues. Comme il est rcessif, deux gerbilles unies produiront forcment des gerbilles unies. Par contre il suffit d'une gerbille homozygote A, pour que tous les enfants soient agoutis. Parmi les petits enfants, des individus unis peuvent apparatre.

Le locus Dilution (D)

Les cellules produisant les pigments, appeles mlanocytes sont situes le long de la partie infrieur des poils. Ces cellules ont de longs bras, les dendrites reliant le corps de la cellule aux poils. Les pigments sont produits dans de petites vsicules (les mlanosomes) proches du noyau de la cellule et sont transports dans les dendrites le long de vritables petites chelles (en actine) jusqu'au poil qu'elles vont colorer. Une molcule particulire, la myosine-V joue le rle des petits pieds qui montent le long de cette chelle.

Le locus D commande la fabrication de cette myosine-V. Dans le cas de l'allle sauvage, not D et dominant, tout va bien. Par contre, la mutation d, rcessif, empche la myosine-V forme de jouer son rle de manire correcte. Les mlanosomes contenant les pigments s'accumulent prs du noyau du mlanocyte et ne sont pas transports rgulirement vers le poil, mais par paquets. Le rsultat est que le poil n'est pas pigment rgulirement, mais que la couleur forme de minuscules points. L'aspect gnral donne un poil plus clair et parfois des reflets bleuts (la o il aurait d tre noir).

Cette mutation a t dcouverte vers la fin 1997 l'Universit d'Osnabrck et a t dcrite en 2001 par l'quipe du GGG dans le Journal of Heredity.

Le locus Albino (C)

Ce locus, commun a la plupart des mammifres, commande la couleur du poil. Certaines mutations, comme l'allle c, aujourd'hui perdu chez la gerbille, empche toute pigmentation. Deux autres mutations rcessives (mais co-dominantes entre elles) sont apparues : c[h], le gne himalayen, et c[chm], le gne chinchilla mdium (appel anciennement par erreur c[b], ou gne birman). Ces deux gnes entranent une instabilit la temprature du pigment color, la mlanine. Celle-ci se dtruit lorsque la temprature augmente. Ainsi les parties du corps froides, les extrmits c'est--dire les pattes, la queue et le nez, sont plus colores que le ventre ou le dos. c[h] est plus sensible que c[chm] entranant des gerbilles beaucoup plus claire que chinchilla mdium.
Il est situ sur le mme chromosome que locus P.

Le locus Yeux-Rouges (P)

Ce gne commande la couleur des yeux : les individus homozygotes avec l'allle rcessif p ont les yeux rouges au lieu de noirs. Il entrane galement une dilution des couleurs du poil, surtout en prsence des allles non-dominants du locus Albino.
Il est situ sur le mme chromosome que locus C, ce qui signifie qu'il a tendance se propager plus souvent avec l'allle de ce locus situ sur le mme chromosome.

Le locus Gris (G)

Ce locus commande la production de phaenomlanine qui est le pigment crant la couleur jaune orange de la gerbille. Le gne sauvage, dominant et not G, permet la production de ce pigment. Le gne alternatif, rcessif et not g, empche la cration de phaenomlanine entranant un animal en noir et blanc (dans la mesure o l'eumlanine, le pigment entranant la couleur noire, n'est pas modifie par un autre gne et est toujours noire, bien sr).
Dcouvert en Angleterre en 1976, il a t dcrit en 1985 par Leiper et Robinson [Gray mutant in the Mongolian gerbil Leiper and Robinson J Hered.1985; 76 : 473 ], qui ont prouv qu'il n'tait pas un allle du locus albino.

Le locus Extension (E)

Ce gne contrle la formation du jaune dans le poil (phaenomlanine). Lorsque l'individu est homozygote avec l'allle rcessif e, la base du poil devient jaune et non pas grise comme chez l'individu sauvage. Un deuxime allle rcessif, e[f] se comporte de mme manire, mais l'individu se dcolore rapidement en vieillissant.
Ce locus existe chez tous les mammifres (l'allle e tant responsable de 80% des rouquins chez l'tre humain) et galement dans d'autres ordres. Il code la protine M1CR la surface des mlanocytes qui lorsqu'elle est active entrane la production d'eumlanine brune chez la gerbille. Dans le cas contraire la phaenomlanine jaune est produite.
Il est noter que l'allle e reprsente toute mutation rendant le rcepteur M1CR inactif. A noter que la protine produite par le gne agouti active ce rcepteur.

Le locus Pie (Sp)

Il s'agit d'une mutation dominante apparues vers 1968. Elle entrane la prsence de zones dcolores sur le corps, les tches se transmettent hrditairement. La forme des tches est probablement due a des gnes secondaires.

Les gerbilles tachetes souffrent d'une lgre anmie, ce qui ne les empchent pas de survivre. Nanmoins, les homozygotes, fortement anmiques, meurent avant la naissance de cette maladie ou immdiatement aprs.
Il est possible que les individus ayant des oreilles blanches puissent avoir des problmes d'audition.

Les mutations perdues

Quelques mutations ont t signales dans la littrature, mais aucun individu portant cette mutation n'est aujourd'hui connu. La mutation est probablement teinte - jusqu' sa rapparition.

  • c : albinos vritable; il s'agirait d'un allle du locus albino empchant la cration de mlanine. Il a t dcrit au Japon en 1984 mais semble avoir t perdu.
  • chauve : premire mutation modifiant la forme des poils et non leur couleur; noter que la mutation Rex qui change la forme des poils galement serait apparue en Pologne en septembre 2007. Certains pensent qu'il s'agit d'une mutation de ce mme locus.
Dcouvertes rcentes

Deux mutations semblent tre apparues ces dernires annes. Leur tude est encore embryonnaire et aucun nom a t donn au locus correspondant :

  • X ou EW : il s'agit d'un nouveau gne tachet. La gerbille est quasiment entirement blanche (d'o le terme EW qui signifie Extra-White) a l'exception de quelques taches de couleurs. Les recherches indiquent qu'il s'agit d'un gne diffrent du gne Sp, baptis temporairement X. Malheureusement, plus encore que le gne Sp (qui entrane de l'anmie), les gerbilles porteuses semblent avoir des dficiences gntiques, en particulier pour les gerbilles porteuses du X et du Sp.
    Les gerbilles EW sont tellement blanches que leur couleur de base est difficilement reconnaissable.
  • Rex : cette mutation tait attendue car elle existe chez de nombreuses espces (souris, hamster, cheval, chat, chien, ...). Elle consiste a modifier la forme des poils qui deviennent onduls, formant des vagues, un peu comme les cheveux des rois mdivaux (d'o le nom). Les moustaches sont galement ondules donnant une frimousse caractristique ces gerbilles. Elle est apparue en septembre 2007 en Pologne et est encore introuvable.
Futures dcouvertes attendues
  • b : Brun, fait apparatre le noir plus brun; c'est un allle rcessif qui est attendu.
  • lh : aprs l'apparition de la mutation Rex (poil ondul, moustaches frises), c'est dsormais la mutation lh ("long hair", cheveux longs) qui est attendue. Les poils de la gerbille devraient tre plus long que la normale.
Manipulation gntique: une gerbille vert fluo

C'est possible ! En fait, des chercheurs ont dj cr des souris vert fluo, qui brillent en prsence d' UV . Pour ce faire ils ont introduit un gne de couleur de mduse. En plus de la mlanine, la souris a produit la protine associe cet allle (la Green Fluorescent Protein ou GFP) et a donc pris cette teinte. Ce genre de recherche a pour but de rendre les souris transgniques facilement reconnaissables en laboratoire.

La proximit entre la souris et la gerbille rend cette manipulation thoriquement possible. La possibilit de la voir apparatre au hasard d'une mutation est quasi-nulle.

Retour au sommet [ Reproduction > La génétique des gerbilles ]
Page modifiée le 16 octobre 2019
© 2007-2019 Jykeee (tous droits réservés) Illustrations et inspirations - Plan du site http://www.gerbille.ch